prevnext

Editorial

Bilan de mi-législature : des choses qui bougent

Après deux ans et demi d’activité dans ma fonction de maire dans la législature en cours, il me tient à coeur de faire un bilan intermédiaire. La tâche confiée a été très ardue, compte tenu des différents challenges que nous nous étions fixés.

En préambule, je tiens à saluer la collaboration de mes deux adjoints, des membres du Conseil municipal et de l’équipe du secrétariat communal, sur lesquels j’ai pu compter et m’appuyer et que je profite de remercier de tout le travail accompli.

Diverses tâches ont déjà été menées à bien, comme l’achèvement de l’aménagement du jardin du souvenir au cimetière d’Avusy, le nouveau site internet de la commune, plus attractif et moderne, l’engagement d’un nouvel employé communal pour renforcer l’équipe en place, le passage au plan comptable MCH2. Certaines sont en cours de réalisation, comme l’aménagement du site de Champlong (ancien site de la Sablière du Cannelet) en zone conviviale au bénéfice de nos concitoyens.

D’autres dossiers sont encore «dans le pipeline», comme la question très controversée du déclassement en zone industrielle de la «Sablière du Cannelet» à Forestal, qui mobilise votre Exécutif et le Conseil  municipal, en particulier pour des consultations avec le Conseil d’Etat, le Grand Conseil et ses députés, en espérant empêcher un déclassement. Autre dossier chaud nécessitant une collaboration au niveau cantonal et intercommunal: la tentative de limiter le trafic transfrontalier traversant nos villages. Quant au projet de création d’une crèche à Avully, il stagne un peu pour des raisons indépendantes de notre volonté : l’intercommunalité est souvent incontournable et réjouissante, mais elle peut aussi être génératrice de lenteurs…

En ce qui concerne le projet de construction sur les terrains dits «Portier» au centre d’Athenaz, le dossier avance à grands pas. Votre Exécutif et la commission ad hoc du Conseil municipal sont prêts à lancer le concours appelé à dessiner le profil de cette réalisation immobilière à vocation intergénérationnelle. Un concours dont les résultats seront présentés à la population à fin 2018. Un brin d’enthousiasme nous amène à viser une demande d’autorisation de construire pour la fin de la législature.

C’est l’occasion de relever que cet enthousiasme et notre volonté restent intacts et j’ai bon espoir qu’avant la fin de la législature d’autres idées et projets trouveront au moins un début de concrétisation si ce n’est une réalisation. Force est cependant de constater que l’essentiel de la tâche du maire et de ses adjoints demeure une gestion quotidienne de la commune au plus près des intérêts et de la qualité de vie de ceux qui l’habitent. Quoi que puissent en penser ici ou là certains esprits chagrins qui ont l’impression qu’il se passe des choses derrière leur dos.

Au nom de l’Exécutif, je vous remercie de votre confiance.

 

René Jemmely, maire